La newsletter Biocoop

Restez informé de nos promotions, actualités et événements en magasin

inscrivez-vous
logo magasin
Biocoop Victor Hugo
MAGASIN BIO

Aujourd'hui Vendredi

Ouvert de 09h00 à 19h30

Les herbes aromatiques bio en cuisine

Les herbes aromatiques bio en cuisine

Le 08/09/2017

Biocoop Valence
Mélangées à une farce, saupoudrées sur des pâtes, du riz, des légumes… ou incorporées à une sauce, il existe mille et une façons d’utiliser les herbes aromatiques bio, en cuisine. Toutefois, il est bon de les connaître pour se garder de toute combinaison malheureuse. Suivez nos conseils et apprenez à dompter ces herbes folle…ment parfumées pour rehausser vos plats.

Mélangées à une farce, saupoudrées sur des pâtes, du riz, des légumes… ou incorporées à une sauce, il existe mille et une façons d’utiliser les herbes aromatiques bio, en cuisine.

Toutefois, il est bon de les connaître pour se garder de toute combinaison malheureuse. Suivez nos conseils et apprenez à dompter ces herbes folle…ment parfumées pour rehausser vos plats.

© Dominique Vernier-Fotolia.com

Si l’été est une période propice à l’utilisation des herbes aromatiques (grillades obligent), la saison automnale n’est pas en reste. Toutefois, il convient de distinguer herbes fraîches et herbes sèches. Ces dernières, à l’instar du laurier et du thym, sont présentes en magasins toute l’année car plus faciles à conserver. Ce qui n’est pas le cas des herbes coupées,plus fragiles, qui doivent être consommées, rapidement. Chez Biocoop, les herbes aromatiques bio occupent une place de choix au rayon fruits et légumes. Parmi la vingtaine de variétés disponibles en bio au fil de l’année, l’automne est l’occasion de renouer avec la ciboulette, l’estragon, la menthe ou encore le persil plat. Ces fines herbes sont proposées sous différentes formes : en pots, en botte ou en barquette. Reste à savoir comment les combiner…

Quelle(s) herbe(s) ? Avec quel(s) plat(s) ? 

Pour être sûr de ne pas commettre d’impair, misez sur la salade (en plat principal ou en accompagnement), les herbes aromatiques fraiches se marient toutes très bien avec ce type de recette. Déposez les en touche finale de votre préparation ou incorporée(s) à votre assaisonnement. Et, privilégiez-les plutôt crues que cuites, elles conserveront ainsi toute leur saveur. Associées à des œufs aussi, les fines herbes (ciboulette, persil, estragon…) apportent de la fraîcheur et du goût. Sur le même principe que pour la salade, évitez de faire « rôtir » vos herbes… excepté pour les plats mijotés. Dans ce cas, où mieux vaut orienter votre choix vers des herbes séchées (laurier, thym, sauge…) au parfum plus soutenu qui résiste à la cuisson. 

Bon à savoir 

Les plantes aromatiques en pot ne se cultivent pas toutes de la même manière. Certaines s’épanouissent dans un sol humide tandis que d’autres ont davantage besoin de soleil pour gagner en saveur (thym, origan, romarin, laurier…). Les besoins en eau ne sont par conséquent pas les mêmes. Informez-vous en amont pour les bichonner au mieux. 
Notre recette de Pistou aux herbes fraîches extraite de l’ouvrage Flexicru de Tiphaine Campet, Ed. Flammarion, 19,9 €.

© Judith Clavel & Catherine Madani

Recette de Pistou aux herbes fraîches

5 minutes

Ingrédients pour 2 petits pots de 90 g

  • 2 a 3 gousses d’ail (env. 15 g)
  • 1 botte de persil plat* (env. 80 a 100 g) ou autre herbe au choix (basilic, coriandre)
  • 1 cuillérée a soupe bombée de noix de cajou grillées non salées ou nature (ou d’amandes effilées grillées)
  • 1 pincée de sel fin
  • 12 a 15 cl d’huile d’olive

Préparation

  1. Pelez l’ail, dégermez-le et écrasez-le au presse-ail. Coupez le bas des tiges de persil plat et rincez le bouquet à l’eau claire. Essorez-le à l’essoreuse à salade.
  2. Mettez le persil plat* (feuilles et tiges), l’ail, le sel et les noix de cajou dans le bol d’un robot et mixez tout en ajoutant peu à peu l’huile d’olive par la goulotte. Vous devez obtenir une sauce onctueuse et homogène.
  3. Versez-la dans 2 petits pots (ou un gros). Étiquetez (nature de l’herbe).

Se conserve au frais pendant au moins 1 semaine.

Pour le persil plat et le basilic, effeuillez-les pour ne mixer que les feuilles.

Le basilic dégage un parfum subtil.

Très fragile, il ne résiste pas bien à la cuisson. Utilisez des fruits à coque plutôt neutres (pignons, amandes mondées ou effilées grillées) que vous avez à disposition (même de la poudre d’amandes !), l’idée étant d’apporter un peu de corps au pistou.

Conditionné en petits pots (90 g), vous pouvez les congeler pour disposer d’une juste portion en toute occasion. Pensez à le sortir du congélateur (pour le réfrigérateur) la veille.

La coriandre est une herbe aromatique très parfumée que l’on utilise volontiers fraîche et qui facilite la digestion.

Le persil fournit de bons apports en vitamine C et même en fer. Il a une action diurétique. L’amande fournit de la vitamine E, puissant antioxydant*, des minéraux* ainsi que de bénéfiques acides gras polyinsaturés*. Avec elle, on lutte contre l’oxydation cellulaire, on régule sa pression artérielle, on prend soin de ses os. Les noix de cajou ayant des propriétés voisines.

*Pour des raisons de saisonnalité, nous avons réalisé cette recette à partir de persil plat.

Retour